Critique de film: Oblivion (v.f. L’Oubli)

Fait que, je suis allé voir L’Oubli, tsé avec Tom Cruise. De la science-fiction. Ça avait du potentiel, mais ils n’ont pas été à la hauteur. Pourquoi ? Commençons par un synopsis.

Synopsis

En 2017, la lune de la Terre est détruite par les Rapaces, une espèce extraterrestre. Cet événement perturbe alors l’ordre écologique de la planète et plonge l’humanité dans une série de cataclysmes destructeurs, les forçant à trouver refuge sur la plus grosse lune de Saturne, Titan.

Pendant ce temps, une équipe composée de duos veille, grâce à la base de commandement «Le Tét» (pour tétraèdre), à réparer des drones qui servent à exterminer les Rapaces et récupérer la planète.

Sauf qu’un jour, un vaisseau avec 5 astronautes entre dans l’atmosphère et s’échoue dans la zone 42 du duo de Jack Harper (Tom Cruise). L’une d’eux s’avère être dans les songes de Jack depuis plusieurs jours, pour des raisons inconnues. Les drones éliminent les survivants, sauf cette dernière qui amènera Jack à découvrir la vérité quant à toute cette histoire d’extraterrestres.

©Source: Universal Picture

©Source: Universal Pictures

Scénario

La première partie du film est prometteuse. Certains détails nous suggèrent un caractère caché quant à la mission du duo de Jack Harper. Cependant, la deuxième partie vient détruire toute cette belle construction en tombant coup après coup dans des clichés hollywoodiens typiques. Un exemple?

Quand Jack ramène la survivante à la tour 42 – son domicile – sa partenaire Victoria, autant collègue qu’amoureuse, devient immédiatement opposée à la venue de la survivante. Comme si cette dernière était un danger sans précédent, alors qu’il s’agit d’une humaine et que fondamentalement, leur mission est de préserver l’espèce humaine.

Cette survivante s’avère ensuite être la cible de servicepour ne pas dire nunuche de service, alors qu’elle est, après tout, astronaute ?! Si une balle est tirée, vous pouvez être assurés que c’est elle qui était dans la ligne de mire. Oh, qui est-ce qui arrive encore au mauvais moment, créant une fois de plus une scène «pow-pow» ? Exact.

Une autre chose. Ce que je déteste le plus dans un scénario, c’est de prendre le spectateur pour un épais. Vous savez ce genre de scène où un personnage vous explique tout ce qui faut avoir compris dans un monologue pour être sûr de bien comprendre la suite. C’est de la faiblesse scénaristique, car tout aurait pu être savamment dissimulés dans des détails évidents sans trop l’être, et au moment où l’information clé reçue, ces détails vous auraient permis de reconnecter tous les points pour comprendre tout ce que la problématique engendre. Surtout lorsqu’il s’agit de concepts très simples à comprendre.

Cet effet de «connect the dots» est d’ailleurs utilisé de manière un peu factice dans le but que vous ayez le sentiment d’avoir reconnecté les points alors que vous n’avez pas eu besoin une seule seconde de réfléchir puisqu’on vous a déjà tout expliqué dans un monologue. Un exemple ?

Le «bobblehead» de Jack. Il est sur le tableau de bord de son vaisseau. Jack interagit avec de façon humoristique pour dédramatiser les moments «forts». Ainsi, à la vue de ce «bobblehead» on appréhende la suite de l’histoire.

Je pourrais vous en donner d’autres, cependant je vendrais l’intrigue du film – et par respect pour les lecteurs qui voudraient se faire une propre idée du film malgré ma critique cuisante, je ne dévoilerai pas les «punchs».

Tout ça pour vous dire que la faiblesse principale se trouve dans le manque de complexité dans la relation entre les personnages, et dans les clichés abondants.

Dernière petite chose, en terme de «Happy Ending» j’ai jamais vu plus … comment dire… «plaisons au public qui n’aime pas les fins tristes et sans espoir». Ça m’a même fait penser à l’archétype de Jésus. En tout cas, je n’en dévoilerai pas plus.

©Source : Universal Pictures

©Source : Universal Pictures

Direction Artistique et Photo

Parce que tout, dans ce film, n’était pas mauvais. Je reconnais que les prises de vues étaient magnifiques. Les effet spéciaux bien exécutés et non surexploités. Les costumes et décors futuristes l’étaient sans trop l’être, nous permettant facilement de se projeter et s’identifier dans cet univers hautement technologique.

Pour les costumes, rien de supra-technologique, mais qui contient un peu de symbolique. On reste dans des teintes grises, blanches, argentées, noires.

Au niveau symbolique, on pourrait facilement voir que Jack est le héros qui va sauver tout le monde, vêtu d’un ensemble blanc pur, la perfection, le bien. À l’opposé, on peut se douter que la commandante, vêtue d’un tailleur noir, ne sera pas aussi droite et juste que ce que l’on pense de son poste.  Entre les deux se trouve Victoria, vêtue d’une robe grise ceinturée d’un fil d’argent, qui s’avère être la voie de transmission entre le blanc et le noir, donc entre Jack et la commandante. Elle s’avère aussi être le personnage qui a de la difficulté à concilier les deux opposés; comme une zone grise.

Pour les décors: sobriété. Le blanc immaculé, les vitres et structures métalliques épurées. L’architecture moderne combinée aux avancées technologies anticipées. Bref, y’a du bonbon pour les yeux dans ce film – et pour ceux qui bave sur Tom Cruise, on le voit torse nu dans la douche (!!!).

En résumé

Scénario: L’idée de base a du potentiel, mais le scénario est beaucoup trop tombé dans les clichés hollywoodiens, par la suite.
Direction artistique: Magnifique, du bonbon pour les yeux.
Direction Photo: De bonne prises de vue (c’est ce qui sauve, avec le D.A., le film)
Réalisation: Très bonne, surtout pour la vision de l’univers dans lequel l’histoire prend place
Casting: Excellent, mention spéciale à Andrea Riseborough.

Cote: 2.5/5
Parce que j’ai eu trop de «facepalm» durant le film pour donner 3, et que le D.A. et le D.P. étaient trop bon pour que je donne moins que 2.5

Si vous avez vu le film, qu’en pensez-vous ? Sinon, irez-vous vous faire votre propre idée du film ?

Jonathan

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s