Projet créatif en 10 phases

Depuis quelques temps, je me dis que je veux créer et je n’ai jamais pris mon courage à deux mains pour l’affirmer haut et fort – prendre le taureau par les cornes – m’embarquer dans un projet créatif; par moi-même. C’est pourquoi aujourd’hui, je fais la déclaration claire et précise de mon plan créatif. 10 phases. Que je serai obligé de tenir pour arriver à mon objectif: faire une création.

Je vous partage mon plan – peut-être pourrait-ce inspirer d’autres personnes à suivre ce gabarit ou bien de se former leur propre plan créatif à partir du mien –  qui est loin d’être LE plan ultime pour réussir son projet créatif. C’est mon approche, plutôt personnelle, qui, je pense, va me permettre de surmonter étape par étape la vilaine autodestruction que je tends à appliquer à toutes les idées qui me passent par la tête – rira bien qui rira le dernier, petite voix maléfique de l’autodestruction créative.

Pour chaque étape, je devrai faire état de la situation dans un journal de bord ou sur le blogue…mais je ne me mets pas de deadline. Les temps limites sont un peu traitres dans l’accomplissement de ce genre de processus. Cependant, je devrai avoir assez de rigueur pour ne pas laisser traîner le projet, et ne pas l’oublier avec les poussières sous le lit.

©Peanuts

©Peanuts

Phase 0: le projet créatif

C’est un peu l’article que j’écris en ce moment. C’est de savoir que l’on veut créer quelque chose et qu’on veut y parvenir. Qu’on a envie de se lancer dans la création d’un projet quelconque. C’est élaborer aussi comment, dans notre vie, on va mettre en place des ressources ou des talents pour réussir à produire cette création. Bref, on se questionne à savoir, si on a vraiment le goût de se lancer. Et quand la réponse est oui, on passe à la phase 1!

Phase 1: L’idée et son exploration

C’est le moment où tu cherches des idées de base. Des flashs. Des émotions. Des éclairs de génie. Des images mentales. Bref, quelque chose à partager de façon créative. Durant cette phase, habituellement, on fait des listes, des brainstorms, des schémas, des dessins, des collages, on feuillette des magasines, on épluche Pinterest, on regarde des belles images, on parcourt notre carte du monde, tout est permis pour aller chercher des éléments qui fait fourmiller notre créativité. Durant cette étape, interdit de juger ses éléments. On note et écrit TOUT! – ça c’est le bout que je rushe ma vie, normalement, parce que je veux pas TOUT écrire, et je juge déjà certains éléments.

Ensuite, on fait un tri – mais on ne jette rien. On sélectionne celle qu’on aime le plus, et on passe à la phase 2.

Phase 2: La structure

Maintenant qu’on a une idée qui nous donne envie, on décide de quelle façon on va la créer; avec quels médiums ? Photographie ? Peinture ? Dessin ? Écriture ? Vidéo ? Musique ? Théâtre ? Humour ? Une fois la question répondue, on donne une structure un peu plus précise à ce médium. Ex.: Écriture: Nouvelle littéraire ? Poème ? Roman ? Documentaire ? Vidéo: Long-métrage ? Court-métrage ? Websérie ? Téléroman ? Musique: Symphonie ? Chanson ? Pièce musicale ? Etc.

Phase 3: les intentions

C’est le moment où on pense au message, à l’émotion, au bagage que l’on veut livrer dans notre création. C’est également le moment où on détermine le but de notre création. C’est qu’est-ce qu’on véhicule à travers notre oeuvre en devenir! Si on veut parler de quelque chose que l’on connaît moins, c’est le moment pour faire une recherche plus approfondie sur le sujet. Il faut maîtriser son sujet pour pouvoir jouer avec.

Phase 4: l’élaboration

On prend notre idée et notre médium, et on beurre épais. On établit quels éléments seront plus importants que d’autres, et on façonne les liens et relations entre les différents éléments. Par exemple, dans un projet littéraire, on parlerait de structure narrative et/ou schéma actantiel. On prend chaque éléments et on met de la chair pis du gras autour de l’os!

Phase 5: Le premier jet

Là, on se gâte. On se lance pour la première fois, et on ne pense même pas au syndrôme de la page blanche. On prends nos éléments bien définis et on tricote avec, selon la structure ou le schéma que l’on s’est formé. Parfois, il pourra s’agir d’un one take. Le premier jet est le dernier jet. Mais, dans plusieurs cas, souvent vient la phase 6.

Phase 6: La relecture

C’est la phase où vous venez tout juste de mettre vos trippes sur la table. Avant d’entamer la phase 6, il faut savoir laisser retomber la poussière. Se distancier un peu de sa création pour avoir un oeil nouveau, moins subjectif, plus objectif. On passe nos trippes au peigne fin!

Phase 7: la réécriture, ou la nouvelle version

Là, on vient de trouver plusieurs bogues, des petits détails qui sont pas assez travaillés. C’est le temps de peaufiner son premier jet. À la lumière de la phase 6, on refait une nouvelle version, soit à partir de zéro, soit on modifie le premier jet. Une fois la deuxième version complétée, on revient à la phase 6. Si le résultat est concluant, on passe à la phase 8, sinon, on répète la phase 7 et 6 jusqu’à ce que ça le devienne! Des scénarios de films, ça a au moins 5 réécritures…avant la version finale!

Phase 8: la publication, ou l’exposition

L’oeuvre est maintenant complétée et est accessible à tous. C’est le moment le plus exaltant et stressant à la fois. À partir de cet instant, vous avez accompli votre projet créatif, et vous allez laisser votre marque.

Phase 9: Recevoir l’appréciation

C’est le moment où il faut en prendre et en laisser. Faire la part des choses. On prend tout le positif et on filtre les commentaires constructifs des commentaires négatifs; on conserve les constructifs. Là aussi, parfois j’ai beau me dire qu’on laisse les commentaires négatifs à la poubelle, n’empêche que je les ai lsu, et qu’ils m’ont affecté un tant soit peu.

Phase 10: la rétrospective

C’est le moment de clore en beauté. On est passé à travers toutes les étapes. Il y a certaines erreurs que l’on a commises que l’on ne veut plus refaire. On personnalise son plan créatif, on redéfinit certaines phases selon son approche personnelle. On se fait un rapport du meilleur, du pire, de ce qui reste et de ce qu’on veut améliorer. De cette façon, on ne cesse de se surpasser.

Maintenant que ma déclaration est faite, et que j’ai un plan on ne peut plus clair, je n’ai plus le choix que de le suivre et d’embarquer dans l’aventure… 😉

Bibliographie: «Libérez votre créativité» de Julia Cameron et «Le nouveau journal créatif» d’Anne-Marie Jobin
Advertisements

2 avis sur « Projet créatif en 10 phases »

  1. Je t’encourage! Combien d’entre nous ont des idées, des opinions ou des crottes qui tardent à sortir? J’aime bien ton idée de départ, longue vie à tes 10 phases! Est-ce qu’il y a un RSS pour tes écrits?

    • Je viens d’installer le widget WordPress de Flux RSS…je ne sais pas s’il fonctionne bien, cependant. Merci pour l’encouragement! 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s