Basilic-moi ça au quatre-quarts!

Vous adorez le basilic ? Vous ne vous pouvez plus devant un gâteau ? Alors, cet article est pour vous. Au menu aujourd’hui, pesto et quatre-quarts!

Quand on a une quantité industrielle de basilic dans son potager, comme ma mère, il faut rentabiliser le plus que possible la chose. Dans ce cas-ci, le pesto est merveilleusement bien efficace puisqu’en plus d’être constitué de quantité énorme de basilic, il se congèle! Donc, du pesto-maison durant toute l’année à peu de frais (bon… excepté les fichus pignons qui coûtent la peau du c*l). Après avoir tenté la recette qui suit, ma chère mère (qui habite la campagne) et moi (en vacances chez elle) avons décidé d’essayer d’épargner sur les pignons (alias noix de pins pour les intimes). Des pins, il doit bien avoir ça dans notre forêt à l’autre bout du rang! Alors on se lance dans la recherche internet afin de savoir OÙ et QUAND est-ce que les noix de pins sont produites dans l’arbre.

Eh bien, les réponses que nous avons découvertes nous ont un peu redescendus sur terre. Des pignons, ça coûte pas 5$ le 100g pour rien. Avant d’être commercialement productif en noix de pins, un pin doit avoir l’âge de 75 ans. 75 ANS! Je vous jure, et il ne produit pas de noix avant l’âge de 25 ans. Je peux vous dire que des pins de 25 ans minimum, ça court pas les rues (les forêts, je devrais dire) et encore moins un pin 75 ans. Alors, lors d’une randonnée matinale, on s’est donné pour mission d’essayer d’en trouver un… Mission impossible me direz-vous ? Eh bien, vous avez raison, nous sommes revenus bredouille. Alors, conseil, achetez-les vos noix de pins, c’est trop compliqué de trouver un pin qui produit ou trop long d’en planter un avant qu’il puisse produire. Cette anecdote dite, passons au chose sérieuse: LA RECETTE!

Sauce Pesto

Cliquez ici!

Le gâteau maintenant! Le Quatre-quarts. Il est plutôt simple et est franchement délicieux. On s’en sert d’ailleurs dans les bagatelles. On peut également le servir avec un coulis de fruits de saison, ou toute autre garniture tel que le sirop de café, le chocolat, la crème glacée, etc. De ce fait, le quatre-quarts se prête à plusieurs occasions.

Le quatre-quarts porte ce nom, car il est composé de quatre ingrédients (farine, beurre, sucre à glacer, oeufs) à part égale (en poids/masse) soit un quart de chaque; ce qui fait au total quatre quarts. Donc, pour bien réussir ce gâteau, il vous faudra utiliser une balance. La balance est le meilleur ami de celui qui désire effectuer des recettes à partir d’un livre de cuisine européen. Sinon, bonjour les conversions qui ne sont pas à 100% équivalentes, et donc bonjour l’augmentation des probabilités d’échec. (Avis personnel sur le sujet: je hais profondément voir des mesures en gramme et en centilitres dans une recette. Je recherche alors désespérément une mesure impériale. Mais, tranquillement, je travaille sur moi-même et commence à apprivoiser les mesures du système métrique … ça demeure difficle ne pas succomber à la panique. Héhé!)

Fini les commentaires sur les systèmes de mesures, passons à la recette!

Quatre-quarts

Ingrédients:

  • 3 gros œufs
  • Le poids des œufs en beurre
  • Le poids des œufs en sucre en poudre
  • Le poids des œufs en farine
  1. Travaillez le beurre en pommade à l’aide d’une spatule (d’une fourchette ou d’un batteur électrique) jusqu’à le rendre crémeux. Ajoutez le sucre en poudre en deux ou trois fois et bâtez vigoureusement, jusqu’à ce que le mélange devienne très onctueux.
  2. Séparez les blancs d’œufs des jaunes. Ajoutez les jaunes à la préparation et mélangez. Tamisez la farine et incorporez-la au mélange.
  3. Préchauffez votre four à 190°C (375°F).
  4. Battez les blancs d’œufs en neige ferme puis incorporez-les délicatement à la pâte en la soulevant afin de conserver aux blancs leur légèreté. La pâte doit être moelleuse mais ferme.
  5. Versez cette pâte dans un moule à cake beurré puis enfournez à mi-hauteur pendant 30 minutes. Vérifiez la cuisson en piquant une lame à cœur (elle doit ressortir sèche) et laissez cuire encore 10 minutes environ si nécessaire.
  6. Une fois la cuisson terminée, sortez le gâteau du four et patientez 5 minutes avant de le démouler sur une grille. Laissez-le refroidir avant de servir.
©BERNARD, Chantal, Desserts : Le B.A.-Ba de la pâtisserie et les meilleures recettes, Kubik Editions, 2005, Paris, 144 pages.

Au risque de ne l’avoir légèrement pas assez cuit, vaut mieux ne pas le trop cuire. Trop cuit, ça goûte le brûlé assez vite, et légèrement pas assez cuit, il est délicieux (avec quelque bouchées coulantes, mmm).

Jonathan

Advertisements

Un avis sur « Basilic-moi ça au quatre-quarts! »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s